L’été est là, et c’est peut être l’une des premières fois que vous allez emmener votre enfant à la plage : nous avons donc pensé qu’un petit rappel des règles à suivre (ou à ne pas suivre) pourrait vous intéresser ! Parmi elles, il y a le conseil majeur : éviter une exposition directe au soleil pour les bébés et les jeunes enfants de moins de 2 ans et éviter d’exposer les plus grands aux heures les plus chaudes soit de 12 heures à 16 heures.

La protection solaire

L’essentiel, c’est bien évidemment la protection solaire pour la peau. Comme vous le savez peut-être, une grande majorité des cancers de la peau qui surviennent à l’âge adulte est due aux coups de soleil pris dans l’enfance. Mais comment choisir la crème solaire de son enfant? Un récent test réalisé par l’association UFC-Que Choisir, qui peut représenter un repère pour les parents, dénonce l’utilisation des mentions rassurantes de certaines marques sur leurs produits solaires pour enfants. C’est un sujet brûlant (c’est le cas de le dire ! ) et cette étude a créé une vraie polémique. De notre côté, nous nous référerons donc aux deux marques leaders sur le secteur : AVENE et A-DERMA.

AVENE propose des soins solaires spécifiques pour l’enfant auxquels nous faisons confiance depuis plusieurs années. Bon à savoir : leurs produits solaires aux côtés du reste de la gamme solaire pour peaux sensibles s’inscrivent désormais dans une démarche éco-responsable Skin Protect Ocean Respect, qui ne ne se contente pas de protéger la peau contre les rayons UVA et UVB, mais protège également l’océan en utilisant un nombre et une concentration réduits de filtres solaires pour réduire l’impact sur le milieu marin ainsi qu’une formule améliorée pour augmenter la biodégradabilité du produit. Enfin, pour aider les enfants à avoir le réflexe “crème solaire” à tout moment de la journée (plage, terrasse, jeux plein air…) sans les encombrer, la marque se dote du Réflexe Solaire Enfants SPF 50+ dans un format de poche pratique. Les enfants adorent le côté ludique de la crème de poche (“c’est la mienne!”).

Afficher l'image d'origine

Côté A-DERMA, on s’occupe des peaux sensibles avec le nouveau Spray enfants SPF 50+ qui protège des effets néfastes des UV, renforce la barrière cutanée déséquilibrée et sécurise les défenses cellulaires face aux UVA grâce à une innovation solaire brevetée. Ce spray est sans parfum, alcool, cinnamate, octocrylène, paraben et phenoxyethanol. De quoi être rassurées quant à la protection de la peau de bébé !

L’innovation : les peaux à tendance atopique peuvent trouver pour la 1ère fois auprès d’A-DERMA un soin solaire dédié qui protège, hydrate et restaure la barrière cutanée. Cette crème SPF 50+  Protect AD pour le visage et le corps peut être utilisée par toute la famille.

Ne pas oublier d’appliquer la crème solaire en couche épaisse pour respecter le niveau de protection et de renouveler l’application après chaque baignade si le produit n’est pas résistant à l’eau.

La baignade avant 6 mois

Près de 40% des parents baignent leurs enfants avant l’âge de 6 mois*. Si cela est possible, il faut néanmoins garder à l’esprit que l’enfant a une surface corporelle 2 fois plus importante proportionnellement à son poids par rapport à un adulte, et il se refroidit donc beaucoup plus vite. Vigilance donc aux signes de refroidissement tels que chair de poule, tremblement, lèvres bleutées ou encore claquement des dents. Après le dernier bain, il faut donc retirer les vêtements mouillés et sécher l’enfant rapidement afin d’éviter l’hypothermie.

MTBP

Les bouées

Lorsque nous évoquons les règles à ne pas suivre, nous parlons par exemple de l’utilisation de la bouée classique. Nous avons appris grâce à l’étude de mpedia.fr réalisée en ligne auprès de 659 mamans en mai 2016 que cet objet était à bannir car est en fait le système le moins sécuritaire qui puisse exister : si l’enfant se retrouve la tête en bas, il ne peut se retourner. De plus la qualité de ces bouées est assez aléatoire et leur taille n’est pas toujours adaptée à la morphologie des enfants. Les brassards peuvent s’avérer être une bonne solution, mais pas infaillible pour les mêmes risques de crevaison ou de mauvais gonflage. Le maillot flotteur ou la bouée type « puddle jumper » sont les dispositifs de protection recommandés. Ces systèmes ne nécessitant pas d’air, ils ne présentent donc ni le risque de se dégonfler ni de crever et assurent ainsi la flottaison de l’enfant en toute sécurité.

L’innovation : le brassard-ceinture Tiswim qui permet d’accompagner l’enfant dans l’apprentissage de la nage en 3 étapes (brassard + ceinture, brassards seuls puis ceinture seule) grâce à son évolutivité.

Les accessoires

Les lunettes de soleil sont également indispensables pour les enfants, notamment à cause de la réverbération de l’eau et du sable. La fragilité des yeux des enfants s’explique par le fait que leur cristallin est perméable aux UVA et ne devient imperméable à ceux ci qu’à l’âge adulte.  Pour les choisir, veiller à prendre une monture adaptée, spécifique pour les petits, avec des verres résistants à la casse, idéalement de catégorie 4 à minima 3, et portant la norme CE. Bien sûr, nous vous conseillons également de toujours protéger la tête de votre enfant (visage, nuques et oreilles) avec un chapeau à larges bords !

L’innovation : le KAPEL de la marque française KiETLA est un chapeau façon Capeline, anti-UV (UPF 50+), 100% coton Oeko-Tex, doté d’une fonction parasol et réversible. A noter que cette start-up propose aussi des lunettes de soleil incassables anti UVA et UVB pour les tout-petits !

Cet été, nous équipons les enfants qui resteront de longs moments à construire les châteaux de sable avec des vêtements anti-UV. Notre choix s’est porté naturellement sur la marque française experte Les Ultraviolettes qui offre maillots de bain, t-shirts et robes-tuniques de bain anti-UV aux enfants de 2 à 12 ans. On aime le textile ultra doux et léger coupé au Portugal dans des matières certifiées Oeko-Tex, et les couleurs pétillantes et élégantes pour nos bambins !

N’hésitez pas à nous communiquer en commentaire vos conseils et astuces pour une baignade en toute sécurité de vos petits bouts, car nous n’avons évidemment pas fait le tour de tous les conseils et produits astucieux !

* Merci à l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) pour tous les conseils divulgés sur leur site mpedia.fr, et leur enquête.