Pour certaines, masser bébé est inné. Ce geste de contact oh combien important vient tout naturellement dès la naissance de son petit. Pour d‘autres, il sera plus hésitant et moins assuré. J’ai pu à plusieurs reprises me faire conseiller et pratiquer auprès de ma petite, qui apprécie beaucoup ces moments de détente. Voici ce que j’ai retenu…

Se préparer c’est bien, ressentir c’est mieux

On aura beau faire des ateliers, lire des bouquins, reproduire précisément des gestes, rien ne sera plus bienfaiteur que l’instinct et l’envie de partager ce moment de détente. Je dis partage, car toutes nos émotions et notre énergie évidemment passent au travers des caresses et du toucher du bébé. Se sentir bien avant de toucher bébé, ressentir aussi ce que bébé souhaite nous communiquer.

Avant même de suivre un  cours ou de lire un ouvrage, je suis partie à la découverte des sensations de bébé dès l’accouchement. Constatant une peau très sèche, j’ai mis à profit les échantillons de l’huile de massage Weleda à la maternité pour hydrater et pour commencer la pratique de massage.  Bébé manifeste rapidement son contentement, acquiesce pour d’autres gestes en relâchant ses membres ou en souriant, ce qui permet de savoir quelle partie du corps peut être stimulée pour le détendre. Ainsi, bébé a adoré que je masse sa cheville par mouvement circulaire. Également les orteils, massés un à un de la base vers l’ongle, sont des zones très appréciées. L’intérieur de la cuisse également. Un peu comme nous, finalement !!!

Je ne sentais pas à l’aise de laisser bébé nu, alors qu’il est né en hiver et de m’aventurer dans des massages longs et compliqués. Surtout que si je choisissais le moment après le bain, bébé était vite agacé par tout ce qui s’ensuivait (nettoyage yeux, nez, oreilles, cordon, habillage…). J’ai alors choisi de le masser en milieu d’après-midi juste après le change, en me focalisant sur les jambes et les pieds.

J’ai profité de l’application de la Cold Cream d’Avène, sur son visage souvent irrité (surtout quand il se met à beaucoup baver !) pour pratiquer des petits massages. Sa patience ne fut pas la même vs. les jambes, et j’ai constaté que la commode de change n’était pas forcément le lieu approprié pour le faire. Car il est mieux de pouvoir pratiquer le massage derrière la tête de bébé, pour avoir sa tête bien dans nos mains et pouvoir la stabiliser. Comme un esthéticienne se positionne pour nous prodiguer un soin visage ! Bébé apprécie beaucoup les massages sur le front, en posant ses 2 mains au milieu du front et en tirant vers les tempes. Aussi les petits tapotements au niveau de la mâchoire et autour de la bouche sont très appréciés et ludiques. Je les poursuis généralement jusqu’aux temps puis enveloppe l’oreille doucement pour revenir vers le menton. Toujours avec les 2 mains.

C’est suite à la 1ère visite chez le pédiatre que j’ai commencé à masser le ventre de bébé. Pour faciliter le transit, rien de tel que des massages circulaires (dans le sens des aiguilles d’une montre) pour commencer (l’atelier de massage vous enseignera d’autres gestes bien pratiques). Ce fut très efficace pour soulager bébé. Encore maintenant à 6 mois, un petit massage, même habillé, est toujours bienvenu. C’est sans doute le massage qui calme le plus bébé, et particulièrement quand il ne trouve pas son sommeil.

En parlant de sommeil, c’est au contact du parrain de ma petite que j’ai retenu ce geste qui peut aider bébé à s’endormir. À l’aide de votre index, vous caressez tout doucement entre les sourcils de haut en bas, en vous arrêtant à l’arête du nez.

Les précautions à prendre quand on souhaite masser

Oui, on peut s’aventurer à masser bébé tout en oubliant pas qu’il n’est pas un adulte et que sa peau et ses organes sont encore bien sensibles et immatures. Des précautions s’imposent alors.

  • Le choix de l’huile de massage.

Pour être 100% safe, il vaut mieux utiliser une huile spéciale bébé, qui a été étudiée pour respecter la peau fragile du nourrisson mais aussi qui puisse être ingérée sans risques (car bébé met mains & pieds dans la bouche). Le fait que l’huile contienne des huiles essentielles n’est pas dangereux, à partir du moment où elles sont bien diluées (même chose que pour les femmes enceintes). L’huile de massage est importante pour accompagner et faciliter le message. Il ne faut pas hésiter à en remettre dès que le contact sur la peau n’est plus fluide, tout en la chauffant dans la paume de ses mains.

  • La température extérieure

La pièce doit être chauffée (25°C min) si bébé est nu. S’il est partiellement habillé (en body avec manches longues par exemple), on va vite le réchauffer avec nos messages et nos mains chaudes, mais bébé pouvant (plus) vite se refroidir, il ne faut pas réaliser le massage dans une pièce avec courants d’air.

  • Le moment du massage

Comme j’ai pu le mentionner au début, mieux vaut choisir un moment où l’on est soi-même relaxée. Personnellement, je n’aime pas cumuler bain + massage, car bébé devient vite nerveux et impatient. Aussi il est conseillé d’éviter le massage avant le dodo du bébé, au risque qu’il prenne la « mauvaise » habitude d’attendre d’office un massage chaque soir ! Et bien sûr, si bébé est malade, on le laisse tranquille.

Il est quasi impossible, quand bébé grandit, de pouvoir faire un massage complet du corps. Il ne faut pas hésiter à fractionner le massage, et rester à l’écoute. S’il n’en a pas envie, inutile de forcer bébé.

  • L’ambiance

Pas de lumière forte. Pas de bruit (merci les voisins !). Pourquoi pas prévoir la diffusion d’huiles essentielles pour créer une atmosphère apaisante, mais l’huile de massage devrait remplir ce rôle?

Pour ma part, j’aime beaucoup les musiques douces Putupayo Kids, et notamment Asian dreamland. Le fait d’avoir de la musique en background donne aussi un certain rythme au massage, et permet de communiquer oralement, en fredonnant des airs avec bébé. Comme si, via la musique, bébé allait acquiescer à certains mouvements.

Côté lumière, j’aime beaucoup la lampe Philips Eveil Lumière, qui me permet de régler l’intensité de la lumière. Très utile quand on prodigue le massage en fin de journée.

J’aime beaucoup réaliser le massage sur la table à langer, car je suis à bonne hauteur et ne me fais pas mal au dos. Néanmoins, bébé grandissant, elle a pris ses quartiers et se déconcentre rapidement en voulant toucher aux éléments habituels. J’ai pu remarquer que, lorsqu’elle est dans un environnement inconnu, elle cherchera la réassurance auprès de moi et sera plus attentive à mes gestes.

Les produits, les livres et les ateliers !

Je n’en ai pas testé des milliers, pour que bébé aussi s’habitue tant à l’odeur qu’à la texture.

  • Huile sèche bio pour le corps de Bébé Officinea 100ml, 21.65€

Une excellente huile, à l’odeur très agréable et sucrée, très bien tolérée pour bébé (aucun allergène), et pas trop grasse pour éviter les incidents (bébé qui glisse) et que les vêtements soient tâchés. Le flacon qui s’ouvre en tournant le capuchon, tel un stick, est très pratique pour verser la bonne dose. L’odeur est tout de même persistante, donc si vous avez la possibilité de tester le produit en magasin pour l’apprécier, c’est mieux.

  • Huile de massage Weleda 200ml, 11.50€

Si vous aimez les produits bébé de Weleda, vous ne serez pas dépaysés avec cette huile à l’odeur reconnaissable. Elle se prête parfaitement aux massages. Je l’ai utilisé dès la naissance de la petite et ai pu regretter quelques tâches jaunes après utilisation sur ses vêtements. Il faut donc bien penser à protéger le lieu de massage .

Weleda a développé un atelier spécial pour apprendre à masser son bébé. Je l’ai testé et ai retenu énormément de gestes, qui ont pu m’être montrés de nouveau lors de ma cure de thalasso post natale. Nous étions 5 mamans dans une salle chauffée avec nos bébés entre 3 et 9 mois, allongés sur une serviette et munie chacune d’une huile. Une kinésithérapeute-masseuse nous a enseigné la pratique du massage à l’Espace Weleda pendant 1h. Les enfants ont été sages, avec quelques pleurs de fatigue sur la fin mais on a toutes passé un excellent moment. L’atelier coûte 50€ par personne.
Plus d’information sur l’atelier massage du bébé ici


Crédit photo: Daniel Drago

Sinon, si vous vous sentez à l’aise seule, Weleda fournit un guide papier du massage de bébé, illustré avec des photos qui reprend en gros les gestes montrés lors de l’atelier. Je le trouve idéal pour les mamans ayant suivi l’atelier et souhaitant réitérer les gestes à la maison.

Un autre livre très bien fait pour expliquer les bienfaits du massage de bébé, les précautions et quelques approches de massage (même si difficiles pour ma part à mettre en pratique sans démo), Le Massage de bébé réalisé par Euphia, la marque de cosmétiques naturels. Il est en vente à 5€ en pharmacies.

Vraiment, pour les jeunes mamans à Paris ou de passage, je vous recommande l’atelier, car cela vous donnera de super bonne bases. Et pas seulement pour masser bébé, mais aussi le mouvoir et lui faire faire de la gymnastique. En 1h, j’ai appris beaucoup de choses !

Si vous avez des cours ou des ouvrages à recommander, ou encore des gestes, n’hésitez pas à les partager ici !